vendredi 21 juin 2019

Peindre à la lasure: expériences contrast (3)

Ce soir, pour faire suite aux précédentes expériences, je me suis procuré 3 pots de contrasts et je profite un peu du beau temps pour tester 3 particularités de cette peinture;
  1. La viscosité
  2. La saturation de pigmentation
  3. La couvrence
Le point 3 va vous étonner. 

la boite magique sur mon banc



Tout d'abord, quelles peintures:
Santé ! 
  • La skeleton horde pour la couleur claire,
  • La Black templar pour la couleur chargée et foncée 
  • La nazdreg yellow pour la plus saturée
À titre de comparaison j'ai repris ma précédente figurine en photo après sèchage;

Tant qu'on y est, mes magnifiques sous-couches zénitales:



Donc, un certain piqué pas forcément magnifique mais qui fait le taff de loin. a terme je veux trouver un moyen d'éviter ça car durant la peinture c'est assez désagréable.

Et après peinture:


Mes observations;

1. Concernant la viscosité: c'est plus liquide que de la peinture classique, mais moins qu'une encre.
le noir est légèrement plus visqueux que le jaune ou l'os, ce qui peu se comprendre par l'intention de mieux couvrir les surfaces.

2. Concernant la saturation de pigmentation: pour l'os, je pensais que la peinture contenant un peu de blanc, visiblement non, tout est organisé par des mélanges d'encres précis. Le jaune est effectivement très chargé en encre, ce qui lui donne sa couleur foncée dans le pot.

3. Concernant la couvrence: d'une manière générale, ça n'est pas plus couvrant que les formules que je développe! est-ce ma sous couche? Sans doutes, mais au final j'ai toujours quelques zones où la peinture s'étire et laisse passer le blanc. je pensais que ça serait moins le cas pour le noir, et au final c'est avec cette couleur que j'ai eu le plus d'erreurs!

4. extra! :
Les pots sont vraiment pénibles à utiliser; le couvercle se refermant tout seul, il faut toujours deux mains pour recharger son pinceau.

En conclusion

Je pense que les écolines que je vai récupérer vont certainement aider à la préparation de mes lasures, mais je pense tout de même continuer mes expériences avec des mélanges acrylique, pour ses pouvoirs de couvrence bien supérieur.

mardi 18 juin 2019

Peindre à la lasure : expériences (2)

Suite de mes aventures avec la lasure, toujours limité à des mélanges "acrylique sortie du pot et lasure".
Notez que cette fois ci la sous couche est une base zenithale gris foncé / blanc. Enfin pas certain que mon setup photo permette réellement de s'en rendre compte mais vous pouvez me faire confiance pour le retours honnête.






J'ai fait globalement 3passes;
- Brun sur tout le modèle, retouche de lasure sur certaines parties que je voulais plus claire (le crâne, les os) pour des zones de contraste de luminosité.

- bleu deésaturé army painter dans le frais pour dégager des zones de contraste de couleurs.

- blanc/noir pour renforcer les contrastes de luminosité par les hombrages et pointes de lumière.

Si le résultat me conviendrait pour du tabletop, je rage malgré tout car je galère à obtenir une couleur couvrante comme les contrastes...
La pigmentation intense des contraste ne laissent pas apparaître le blanc, pour ma part j'ai du faire deux passages pour couvrir réellement toutes les zones.

L'application de ce type de peinture demande de penser à la manière des aquarelles, on appliqué d'abord les couleurs claire puis on assombri petit à petit.

A ce niveau là, terminer par des ombrages noir /brun dans le frais est très efficace.

Bon, bon, bon.
Fin de cette expérience, les difficultés sont donc là couvrance et, à plus long terme, les mélanges que je préférerait conditionner en pots pour garder la consistance des couleurs de session en session.

mercredi 5 juin 2019

Peindre à la lasure : expériences

Cette année les vacances et les loisirs sont plutôt bricolés, du coup j'ai fait comme tout le monde ou presque, j'ai profité de l'offre -90% sur RuneWars et j'ai pris beaucoup trop de figurines pour +-25euros.
Cependant des figurines à peindre, j'en ai déjà quelques unes.

Et justement pour les gros flemmards, Games Workshop annonçait sa nouvelle gamme; les contrasts.

Donc la promesse, c'est une peinture qui fait office de couleur d'applat et de shade et highlights en une seule application.

Mais au détours d’une conversation sur internet, des vieux de la vielle de la fig se sont vantés de ne pas être surpris par les peintures contrast "révolutionnaires" de games workshop et que ça se fabrique sans problème depuis des années. Très bien donc, quel est ce mystère?

Il faudra donc retourner 10 ans en arrière pour retrouver les techniques de la lasure. Une technique ancestrale donc qui consistait à appliquer généreusement de la lasure sur des figurines peintes à la truelle de couleurs vives. En sèchant la lasure allait à la fois s'installer dans les creux de la figurines et assombrire l'ensemble des couleurs.
Si sur le principe on est pas vraiment sur la même chose (il faut tout de même se taper une scéance d'applats) la méthode est, parait-il adaptable pour proposer un résultat similaire.

Monticule de plastique, tremble! 
Mais pourquoi le faire alors que ça s’achète?

Contrairement à ce que l’on dit, la question du prix n’est pas vraiment la raison principale (ça sera certes moins chère mais tout de suite plus d’investissement tant au niveau prix que temps) , mais la fierté de faire ses propres couleurs, et la satisfaction d’avoir tout fait sois-même elles n'ont pas de prix. 
Et puis j'avais très envie d'essayer, voilà tout.

Si cette technique est si simple pour certain, pour des gens comme moi, cela relevait de l'alchimie.
Devant les murs de lasures dans les magasin de bricolage, j'étais totalement incapable de savoir lequel de ces pots me conviendrait. Et après, le mélanger? à quoi?

Bref, après quelques jours de recherches et de questions, voici les éléments de base:

De la Lasure qui idéalement possède les qualités suivantes :
  • Aqueuse/acrylique ; lavable à l’eau, à base d’eau.
  • Transparante ; pour sois-même colorer la lasure.
  • Liquide : attention, certaines sont en gel et vous ne saurez rien en faire.
  • Matte : si brillant, il faudra passer une couche de vernis matte, qui rentre dans les creux etc. Perte de temps donc mais l'un dans l'autre une brillante pourrait être plus aventageuses financièrement parlant.
On peut prendre sinon un médium acrylique pebeo ou autre en magasin d’art, le prix est plus élevé en génral (17eu/250ml) 
Mais alors ça n'est plus "la technique de la lasure"...

Des encres acrylique
de couleurs variées (rouge jaune bleu pour une base de mélanges, du noir peu-être un plus) on compte en moyenne 5eu le pot.

De l’eau distillée qui devrait éviter des tensions dans l’application de la peinture
Il est temps de dégeler votre réfrigérateur ! En effet, les glaçons qui s’y trouvent sont de l’eau distillée sous forme de glace. Il ne vous reste plus qu’à la faire fondre !


Alors pour ma part on m'a donné un pot de 3v3 de lasure incolore matte de 2,5 LITRES. C'est juste ce qu'il faut en terme de produit, par contre la quantité est largement trop grande. on va voir ça tout de suite..


La 3v3
 à l'intérieur c'est un peu visqueux...

Transvasé dans un pot goutte à goutte


La texture fait penser à de la crème de lait. .......

Selon les avis que j'ai récupéré cela dit, la texture devrait être VRAIMENT liquide, ce qui est un peu inquiètant pour la suite de mon expérience mais bref...



En rade d'encre, j'ai simplement utilisé de l'acrylique bas de gamme comme colorant.



Pour les besoins du test j'ai pris une figurine sous couchée gris claire avec, comme précédemment, une bombe de peinture pour graphitti.

Simple jus d'acrylique à titre de comparaison
À titre de comparaison, voilà le résultat de l'application d'un jus d'acrylique (peinture dilluée très fortement avec de l'eau)
ça va bien dans les creux, mais c'est absolument pas couvrant. si je met la figurine droite sur son socle, la peinure coule tout simplement sur le socle.

à droite le jus mélangé à la lasure

En mélangeant l'acrylique dilluée utilisée pour l'exemple précédent à de la lasure, on voit sur la partie droite du drapé que l'effet semble un peu plus couvrant!
En terme de quantité j'avais le peinceau chargé à moitié de jus d'acrylique, ce que j'ai mélangé à à peu près la même chose en lasure.


De la lasure mélangée directement avec une pointe de peinture acrylique

Après nettoyage de la figurine, je recommence l'expérience avec un autre mélange. 
Ici avec une pointe d'acrylique dilluée directement dans la lasure, on obtient presque l'effet voulu! C'est saisissant!En terme de quantité ici, j'ai mélangé une pointe d'acrylique sortie du pot (consistance équivalente à de la crème) à une charge de pinceau de lasure pour liquéfier l'acrylique. 



couvrant et reste dans les creux

Et après sèchage le résultat et tout aussi probant (je dirais 10 min de sèchage)



Ce qu'il ressort de ces expériences, c'est qu'il faut trouver une consistance et une couvrance. En effet, si toutes les lasures ne sont pas exactement les mêmes (la mienne étant peu liquide), les pigments/encres/couleurs ne le seront peut-être pas non plus. Il est dès lors très difficile de trouver le mélange universel.
En chimie je suis certain qu'il y a des mots, des mesures qui pourraient permettre de calculé cela, mais malheureusement je ne possède pas les connaissance dans ce domaine.

Bon, je ne vais pas mentir, là tout de suite je suis tout de même super enthousiaste!
Mais rendez-vous au prochain épisode pour les prochain tests!


vendredi 26 avril 2019

Table de jeu convertible (3)


Nous y voilà;

"Menuiserie"
Après le concept, les plans, nous voici déjà à la réalisation.
En seulement 4h, pour ma première expérience en menuiserie un peu "fine", je suis plutôt contant de mon résultat. Attention, c'est loin d'être parfait, mais j'y reviendrai juste après.

Pour vous donner une idée de mon niveau; un banc
En ce moment elle repose sur 2 tréteaux prête à accueillire Dungeon Degenerates ou Kingdom Death Monster

Le meuble n'est pas fini, mais après 4h je devais ranger mon matériel, j'ai  donc décidé de m'arrêter à un point où il était possible de déjà l'utiliser en l'état (pas terminer par les pieds, ne sachant pas s'ils tiendraient, ou non).

Petit retour en image de la construction depuis les premières découpes
Premières découpes: les pieds

Rapidement j'aurai le fond de plateau et les barres de soutiens découpés. jusque là pas d'erreurs majeurs...

le tout collé et vissé par dessous parce que j'aime me compliquer la vie. Et un aperçu du matériel nécessaire

Les rebords; idée générale.
Les rebords, débile comme je suis je me retrouve avec deux grosses rigoles et je rigole XPTDR.

Moi, très fière de mes visses qui ne dépassent pas du bois.

Alors niveau merdes maintenant:
on commence en douceur avec du bois fendu

coucou, tu veux voir mon trou?

Menuiserie, boucherie, mon cœur balance.



Alors dis donc Holi, me direz-vous, c'est quoi ce travail de cochon?

Pour le coup je peux dire que c'est la faute au matériel... les planches pas droites, ça n'aurais jamais eu lieu avec un outillage plus adapté (il me manque une table à disquer), les planches fendues, pareil, une meilleur mèche pour pré percer les trous de visse (une qui ne pète pas après 2 utilisations quoi).
Sans parler du bois qui en lui même est bien merdique.

Le juste prix

ça m'aura coûté 35 euros jusque là; bois, visses, feutrine noire et roulettes comprises.
En vrai ça ne m'a coûté que 15 euros; j'ai utilisé des chutes de bois et des visses que j'avais déjà.
On est du coup vraiment loin des 350 euros de mes premières estimations, c'est aussi l’avantage d'être moins regardant sur le design et sur les matériaux.

Espérons maintenant trouver du temps pour finir tout cela...




mardi 23 avril 2019

Table de jeu convertible (2)

Vous vous souvenez certainement de cet article plein de promesses et d'espoirs que j'avais écris voilà déjà 7 mois?
Figurez-vous que malgré mes ambitions esthétiques, mademoiselle à fait du rétropédalage pour je cite :" avoir un espace dégagé" au point qu'il n'y aura plus de table, DU TOUT.

Et vous savez, au fond elle à raison: la table en question sert plus de "meuble à entreposer n'importe quoi" qu'autre chose. On n'y mange plus, on y fait plus rien.

Alors pourtant, j'ai toujours envie de faire cette table, et ça tombe bien, il m'en faut une nouvelle pour mon bureau.

et comme promis, voici les plans:


Une table assez petite donc (90/120), toute en bois, de quoi tout de même jouer à la plupart des jeux qui m'intéressent.
En terme de features, je voulais certaines choses;
-des roulettes pour la déplacer facilement en fonction de mes besoins
-un double fond pour y entreposer un jeu pendant que le dessus est occupé à autre chose (du modélisme, du dessin...)
-un rebord pour poser ses bras / lancer ses dés / ranger ses crayons.
-pour le dessin, le triple plateau me permet plusieurs choses, j'y reviendrai plus tard.
Je voulais aussi des encoches pour glisser des porte gobelets/tablettes mais vu l'espace ici ça serait inutile.
Voilà, donc un plan encore un peu théorique, mais qui me permet de voir les principaux challenges que ça représente, et surtout lister le matériel nécessaire.

La suite par ici:
https://figosteak.blogspot.com/2019/04/table-de-jeu-convertible-3.html

vendredi 29 mars 2019

28 MAG

Si vous aimez les univers de jeu de figurines sombres et créatifs, vous aurez certainement déjà entendu parlé du mouvement Inq28 qui met à l'honneur d'audacieuses conversions inspirés par l'univers de feu Inquisitor, la tentative narrative de Games Workshop dans l'univers de 40K.

Alors bien entendu, vous aurez entendu parlé du magasine "28" qui regroupe une collection d'articles tous plus passionnants les uns que les autres, étalant non seulement des création de figurines, des peintures, mais aussi des interview d'artistes, des aide de jeu, et même des tuto pour vous plonger dans l'univers des 28.

https://28-mag.com/


 Pas la peine de faire l'éloge du magasine plus longtemps; c'est un ouvrage exceptionnel en tous points, fait par des passionnés à destination de passionnés.
Autant le fond, que la maquette minimaliste, sont excellents.







Petit point technique:

Vous pourriez être frustrés de la lecture en une seule page par défaut et vouloir passer en page double.
Mais malheureusement les lecteurs pdf en général gèrent cela comme de la merde.
Je n'ai trouvé qu'un seul lecteur capable de gérer cela; celui intégré à Microsoft Edge propose de sauter la page de garde pour décaler la lecture et ainsi retrouver la lecture normale.
Et maintenant plus de problème, vous pourrez profiter de votre magasine en plein écran.

mardi 12 mars 2019

Necromunda : les bas fonds (3)

Les bas fonds avencent petit à petit.
Une nouvelle série de test sur de nouveau bâtiments à partir de matériaux de récupération uniquement.





Mon objectif est un environnement sans couleurs, sauf celles des taches de rouilles.
La technique du gros sel me semblait vraiemnt excellente mais semblait demander un aérographe que je n'ai pas.
Par contre comme j'en parlais dans un article précédent, j'ai trouvé des bombes de couleurs très peu chère: les bombes de graphitti.

la recette;
Une bombe de brun acrylique de chez liquitex, une orange de graphitti et une bombe blanc cassé de graphitti.

Au final un passage de brun foncé pour les détails et voilà le travail:





le résultat me plait beaucoup pour un coût très faible, par contre les temps de séchages sont assez long.