mercredi 12 février 2020

C'est pour emporter? (2)


Je n'en fait pas trop des caisses sur le blog, mais en ce moment j'abat pas mal de peinture.

Des nains pour Warhammer Underworld, 
Une team de Mars Attack,

Les deux Starters Stormcast.


Tout ça est possible grâce à plusieurs choses:
La période hivernale plutôt propice, les parties prévues les semaines suivantes mais aussi, un matériel de peinture encore plus accessible qu'avant!

Vous vous en souvenez peut-être, j'avais fait une valise de peinture pour transporter tout le nécessaire au modélisme. Malheureusement une fois ouverte, l'espace occupé était énorme, et le temps de rangement faisait que je ne le rangeait jamais (et que j'ai fini par ne plus l'ouvrir).
Je me suis alors penché sur une solution plus compacte en récupérant une petite boite à outil en plastique.

la boite à outil sur la boite à chaussure contenant mes projets peinture en cours

Les pinceaux et les peintures un peu spéciales utilisés de manière plus occasionnelles  
les peintures et encres acryliques + un pot d'eau fermé.
Je dois avoir de la place pour la poignée games workshop, mais si elle est pratique, je ne cours pas non plus après systématiquement.
Le plan de travail est improvisé en utilisant des papiers de la corbeille à papier recyclé et un feuille de papier essuie tout suffit en général pour mon utilisation.
Pour les couleurs, j'utilise les fondes de bouteille en plastique coupé, ceux de coca ont 5 récipients inclus.

Découpez le fond, pour l'utiliser comme mélangeur de couleurs
Tout ce petit matériel rentre sans problème dans un seul cube d'une armoire Ikea, en me laissant encore un bon tier de place pour d'autres choses (d'autres figurines à peindre par exemple), et est assez simple à ranger pour que je me pose vraiment où j'en ai envie, où ça s'arrange le mieux avec le reste de la maison. L'air de rien, c'est un pas en avant dans la démarche d'accessibilité du hobby que je m'était fixé.

Pour autant, ça ne réduit pas encore mon emprunte au sol avec les réserves de peintures en tube qu'il faut bien stocker dans des boites, les autres pinceau et le reste de mon matériel qui prend la poussière ailleurs.
Mais c'est en tous cas un pas en avant vers moins de brol pour autant voir plus de plaisir.

mercredi 5 février 2020

Enfin des figurines (et encore un machin)

Pour mon premier article des trucs et machins, j'évoquais des "figurines a venir", ben elles arrivent.


En premier je ne résiste pas à teaser un modèle qui fera peut-être son apparition sur vos tables prochainement, dans le même temps qu'une foultitudes de surprises sur lesquelles je planche plus ou moins discrètement depuis août.

Si techniquement c'est encore très pauvre, tout ça me permet de me remettre dans le bain et retrouver mes marques.

SteakBoy - La figosteak
Dans un style plus cartoon, un perso que je développe de temps à autre pour expérimenter et souffler un peu. Il sera parmi les rigolos et les moins rigolos du Concours d'Hivers 2020 sur Warmania, qui se termine le 21 mars.
Il est censé être inspiré par mon avatar qui met avantageusement  en valeur mon teint d'éphèbe.

à point.

Pour la pose, mon imagination à été poussé par sa présence dans un jeu. Si il était dans Necromunda, que ferait-il?
La réponse s'est imposée à moi comme une évidence; un braquage beaucoup trop ambitieux, un plan mal branlé et s'entourer d’associer aussi peu fiable que sa pétoire.
Une petite frappe sans avenir quoi.

à défaut d'être épique, ça m'amuse beaucoup.


Si vous faites un tour sur le forum, vous aurez peut-être déjà vu ces images en cours de sculpture, sinon bah voilà.

C'est tout?
Côté figurines, hé bien oui... Bien que les outils 3D aient l'avantage d'être transportables assez facilement (je peux consacrer 1h de train à tout ça...) je dois sérieusement me dérouiller pour tirer le meilleur parti de cette heure de trajet.

Encore un machin


Parmi mes premiers trucs et machins, il y avait ce système d'ailes amovibles pour mes Stormcasts (les Prosecutors, facile à retenir quand on à déjà bu du Proseco (...)). Bin du coup , comme j'ai de nouveaux Prosecutors (fort peu utile en liste mais bon..) j'ai réimprimé quelques adaptateurs, facile quand on a les bon fichiers, avec les bon supports.
Et bim en une pair d'heure, les fichiers étaient imprimés.
Cette fois-ci j'ai accordé plus de temps au nettoyage des supports, et en jouant du scalpel et du chiffon à l'alcool, le résultat est bien plus satisfaisant.

ça m'a pas empêche de cassé une branche.

Chose amusante, en regardant de plus près la bannière d'un Knight-Vexillator (là j'ai aucun alcool pour me souvenir du nom) j'ai vu pas mal de similitudes avec mon design
sur l'arc suppérieur
Pas plus de trucs et machins pour le moment, mais rassurez-vous, j'ai PLEIN d'idées.


jeudi 23 janvier 2020

Impression 3D: Trucs et machins

C'est reparti pour une séquence trucs et machin, cette fois ci on va parler échelles et physique de la résine.

La grosse tête

Encore avant le chérubin, je m'étais essayé à la reproduction 3d d'un personnage de BD; Takeo de la BD Samuraï (Soleil).

Pour le coup j'ai eu la chance de travailler avec les retours de son auteur qui a eu la gentillesse de me suivre sur le projet.

Sans but précis, il était resté dans mes archives jusqu'à ce que le larron passe sa tête lorsque je cherchais un sujet d'impression dans mes dossiers. 

Mais voilà, si le crâne à miraculeusement été imprimé à la bonne échelle, il en a été tout autrement pour cette tête. 


Échelle d'importance

De gauche à droite: le crâne de mes machins précédents, un crâne héroquest, takeo à 4.5mm, 4mm et 5mm.

Si au pif je m'était cette fois-ci complètement gourré (5mm, beaucoup trop grand et mal supporté) ça m'a démontré une fois de plus que les essais ne sont pas prêts d'être fini sur les prochains projets.
Mais entre 4.5 et 4 mm, la marge semble infime et pourtant, une fois de plus c'est en situation que les problèmes sautent aux yeux


dans le style très cartoon des space marines de la v3 de wh40k, la tête à 4mm semble trop petite, et celle à 4.5mm du même acabits que celle du space marine. Evidemment cette fois encore, le modèle n'est pas vraiment adapté à ces proportions, il faudra exagérer les traits pour donner aux volumes une cohérence avec le reste du modèle.

Gauche de combat


Si vous conaissez Games Workshop et sa capacité à créer de l'inutile indispensable, vous ne serez pas étonnés de découvrir leur jauge de combat, un petit accessoir qui mesure 3 2 et 1 pouce, au cas où ça serait nécessaire.
Vu la complexité du machin, je me suis dit que même avec la migraine que je me trainait ce jour là, j'allais économiser pas moins de 12 euros en en créant un maison.


évidemment, si la sculpture n'a pas été très complexe, c'est l'impression qui à une fois de plus révélé quelques amusantes surprises (non).

L'impression résine est assez simple: couche par couche, un écran UV va solidifier de la résine liquide. évidemment, moins le modèle est en hauteur, moins il faudra de temps pour imprimer chaque couche du machin (fatalement, il y en a moins sur une hauteur de 1cm que sur une hauteur de 4cm...).
Là où c'est amusant, c'est que, liquide, la résine à un poid qu'une fine couche de réine solide ne pourra peut-être pas supporter lors des différentes étapes d'impression. C'est particulièrement vrai pour des impression parfaitement planes, qui seront étirées par le poid de la résine.


Les catastrophes, toujours un peu dans le désordre, mais ici de gauche à droite; la version finale, la version intermédiaire avec un temps d'exposition plus long( pour durcir plus la résine et la rendre plus résistante) la première impression en mille feuille, et enfin, une version imprimée perpendiculairement, mais trop rapidement (qui s'est décollé en cours de route)
Les points sur le second modèle, sont les points de support, on peu imaginé que la résine s'était tassée sous les points, créant cet effet mattelassé.

Dans un ordre légèrement plus logique; dernière version jusqu'à la première.

Finish him!

Enfin un point crucial, la finition.
Si tout s'est bien passé, le modèle était suffisamment incliné, supporté, exposé, votre modèle arrive en un (beau) morceau.
Mais voilà, il est entouré de tous ses supports et il va falloir les enlevés.
Si mes premiers modèles, les supports s'étaient détachés sans problèmes, ici j'ai presque démoli le modèle. Le problème étant des support trop gros, créant plus de risque de destruction des détails.
Au delà de ça, un petit jeu de lime sera je pense essentiel pour les prochaines sessions.

Enfin si je veux upper mon level de finish move.


jeudi 9 janvier 2020

Impression 3D: Trucs et machins

Depuis la fois dernière, entre autres choses je repend la 3d (ça m'a manqué tiens) le concept art pour des figurines a venir (mais on a le temps...) et je fais divers tests et divers impressions pour arranger des figurines que j'aimerais un peu arranger.

Bref, impression 3d à la résine ; florilège.

Un dé à 3 faces.



Ca ressemble à un dé à 4 faces, mais il y en a 6. J'avais envie de faire un dé à 3 faces du coup j'ai simplement mis deux pyramide l'une sur l'autre, chaque piramyde étant numérotés de 1 à 3.
Statistiquement je crois que c'est pas vraiment un dé 3 du coup, et lire le résultat (le chiffre à plat sur la table) n'est pas évident après chaque lancé, mais c'était rigolo à faire. J'ai en tête quelques modifications, que je ferai peut être, à voir.

le dé de gauche fait 1cm de large

C'est aussi imprimer un peu trop petit, mais au pire pour ne pas le jeter, ça fait une super alternative au lego qui traîne par terre.

Un crâne du pouvoir




En général, un crâne qu'il soit du pouvoir ou non, ça sert toujours. Du coup hop, un tour sur thingverse, un scale (au pif) sur shitubox plus tard, je me retrouve avec 3-4 crânes en résine transparente rouge. Peu d'effort et plutôt cool.

En photo c'est un peu moins evident à apprécier qu'en vrai, il faudrait probablement que je passe un jus ou l'autre sur le crane pour assombrir un peu les creux.

Système d'ailes amovibles



Un petit accessoir que j'avais en tête il y a 2 semaines en peignant mes stormcasts. Les prosecotors prosecutors sont des figurines assez impressionnantes avec leurs grandes ailes de pointes, malheureusement pour le transport c'est loin d'être l'idéal. Du coup tres tôt jai décidé de ne pas les coller, attendant de trouver une solution plus élégante. Ça y est la voilà.
Un genre de backpack qui viendrait couvrir d'un côté un boulon de 5mm et de l'autre côté un aimant.
La forme en exagone vien donc enserrer le boulon évitant que les ailes ne tournent sur l'axe du boulon. On le colle sur les ailes avec l'aimant et hop ça tien sans soucis

Le boulon dans le dos



Je voulais que ça s'intègre avec l'esthétique des stormcasts, du coup je me suis inspiré autant des armures que des éléments graphiques du battletome pour modéliser les formes en rondeurs et en pointes.



Il m'aura tout de même fallu quelques essais avant de trouver la bonne taille pour l'exagone, en effet entre la 3d et la réalité, il y a un fossé a franchir à coup d'essais. C'est d'autant plus vrai pour des pièces de cette taille, et encore plus lorsque l'on parle esthétique et/ou mécanisme. En effet, si une pièce seule peu rendre très bien, en relation avec les autres, son style, ses proportions peuvent paraîtres ratés. Mécaniquement, un boulon de 5 peut être infinitésimalement plus grand, encore plus avec de la peinture qui le recouvre, du coup il faut prévoir un espace légèrement plus large pour que ça s'enchasse, mais pas trop non plus pour que ça reste contraint par le boulon. J'ai fais les deux erreurs mécanique (trop petit, puis trop grand).
Enfin tout ça c'est quand on ne mesure pas simplement n'importe comment, ou que le système métrique du logiciel 3d est mal configuré... Bref les occasions de se louper sont légions et quelques tests sont inévitables.


les premiers essais trop petits dont un à gauche que j'ai cassé pour tenter de rattraper le coup :/

ça rendait pas mal en rouge transparent, mais trop contrasté sur le modèle 

Voilà, j'ai encore plein de trucs à raconter et quelques trucs dans les tiroirs, dont un qui s'imprime en ce moment même. Mais je reviendrai avec tout ça pour un prochain articles trucs et machins.

dimanche 15 décembre 2019

Impression 3d : Le chérubin

J’enchaine un peu les articles en ce moment, il faut dire que la période se prête plutôt bien aux activités d'intérieur et l'impression 3D n'est pas trop demandeuse en terme de temps.

Donc passé le classique test d'impression du modèle de la tour, j'ai rapidement voulu tester des modèles perso car si j'ai cette imprimante, c'est d'une part pour des raisons pro, et d'autre part pour réaliser un rève de gosse en créant mes propres figurines.

Pour l'affiche d'un festival de metal extrême, j'avais réalisé ce chérubin qui dormait depuis 2011 sur mon disque dur, et il est réapparu comme par magie lorsque je cherchais dans mes bibliothèques un chouette modèle à imprimer en 3D.





Une des icônes du monde de 40K est le chérubin, mais lorsque l'on en cherche en figurine on est bien obligé d'acheter une autre figurine qui en contient un.
Du coup histoire d'allier l'utile à l'agréable, j'ai mis ce sculpt à l'échelle de 40k, ça pourra être utile.
j'ai règler le modèle pour qu'il fasse +- 18mm de haut en étant réellement sur la pointe des pieds jusqu'au haut de son crâne, ce qui m'assure une taille raisonnable sans être totalement à l'échelle.

quelques réglages plus tard, je me retrouve avec un modèle qui mettra 9h d'impression, dû à quelques milliers de couches d'impression.





J'ai deux résines, blanc et rouge. Comme j'avais fait l'impression de démonstration avec le blanc, j'ai voulu tester le rouge, malheureusement le résultat est difficile à apprécier en photo (j'ai déjà du me battre avec l'éclairage et le fond pour que l'on distingue qqchose sur ces photos).

En comparaison avec l'escher la tête du chérubin est presque 1,5x plus grande, et surtout, évidemment sans modifications le niveau de détail est trop grand pour être lisible ou utilisable tel quel. Un pied s'est cassé lors de l'ébarbage des support et ceux-ci n'étaient pas toujours hyper bien placés (certain en plein milieu du visage).





Je pense que c'est tout de même pas trop mal pour un premier jet. à refaire je changerai probablement un peu la pose pour éviter les supports mal placés, et grossirait les éléments trop fin comme les ailes, et les pattes.

Pour parler un peu de l'imprimante;
le nettoyage est bien plus chiant que ce que j'imaginais au départ, par contre bonne surprise niveau odeurs, la résine Elegoo Mars est presque inodore du coup je ne crains pas trop son utilisation pour le moment. Mais du coup il lui faut tout de même un petit plan de travail dédié car les différents produits à utiliser tâchent plutôt vite et sans certitude de la toxicité des produits, autant éviter les catastrophes en couvrant au maximum l'espace d'impression / nettoyage.


vendredi 13 décembre 2019

Imprimante 3d résine : elle est enfin là

Hello!
C'est un peu (beaucoup) Noël àvant l'heure, j'ai reçu l'imprimante 3D résine que j'avais commandé, la elegoo mars.



C'est un modèle entrée de gamme, mais les reviews que j'en ai lu m'ont convaincues que ça serait bien suffisant pour mes besoins, quitte à chipoter parfois un peu.

Openons cette box ensemble voulez-vous ?

On apprécie le gros mousse de protection



Quelques outils, appréciables pour une première impression

Un mousse de protection est à l'intérieur pour sécuriser... l'intérieur.

La bestiole.
à ça il faudra rajouter une lampe uv et surtout, tous les liquides: la résine bien entendu, mais aussi le produit nettoyantautant pour la pièce imprimée que pour le matériel, par exemple de l'alcool isopropylique 99% et un contenant pour y nettoyer l'impression.


En terme d'outil, il y a bien entendu les outils physique (pince, vis, racloire, gants.... clef usb) et les numériques.
Dans ces derniers, le slicer (chitubox) qui semble plutôt simple à prendre en main, mais il faudra me former un peu pour être efficace.

Chitubox
Bon voilà, je suis très impatient de pouvoir commencer mes tests avec mes propres modèles
Coucou!