vendredi 28 juin 2019

Dungeon Degenerates : Mean Streets

Vous vous en souvenez peut-être, j'avais fait un article pour vous parler de Dungeon Degenerates, que je n'hésites pas remettre en avant à la moindre occasion.
Hé bien aujourd’hui je vous propose une petite review du colis reçu des deux kickstarter qui avaient étés lancés juste avant que "le drame" arrive.

Donc commençons peut-être par cela;



Le 25 septembre 18, tout juste 3 mois après la fin du kickstarter de l'extension "mean streets", on découvre sur le forum de board game geek que Sean Äaberg, le gaphiste et éditeur du jeu est hospitalisé pour une attaque cérébrale. De cette attaque il en ressortira amoindri, quasi incapable de tenir un crayon en main.
Heureusement sa famille et ses amis le soutiendront continueront à travailler sur le projet, nous permettant aujourd'hui de recevoir les rewards de ce kickstarter. Depuis il se remet peu à peu et surprise, ce week end ils pourront lancer un nouveau kickstarter proposant un art book du travail de Sean.

EPIC LOOT!

Un peu de propagande ne fait jamais de mal...

Le truc qui fait plaisir, quelques cadeaux:
un exemplaire de PORK (le fanzine des gens louches) et un poster des règles du jeu de goblinko.

Rock&Roll - Wierdo Art - Bad Ideas

 L'extension: Mean Street

Alors de quoi ça parles:
Mean street donne du contenu aux campements et aux villes. Si les chemins du Wustreicht sont remplis de monstres, les villes maintenant vont également avoir un sombre rôle à jouer sur le monde.
De nouveaux héros, monstres, loot, mais surtout des épidémies qui pourront se répandre sur le monde!  




Moins grande que la boite de jeu, en réalité moitié moins grande que je l'imaginais, elle sera cependant assez pratique pour y ranger une grande partie du matériel qui ne rentrait plus dans la boite de base.

4 nouveaux personnages haut en couleurs

l'indispensable résumé des nouvelles règles

Plein de nouveaux pions

Un insert (beaucoup trop sobre pour ce jeu) et les cartes de l'extension
des cartes

encore des cartes
C'est trop tôt pour moi pour vous donner un avis sur le contenu, mais à première vue, difficile de ne pas trouver cela un peu maigrichon: par exemple seulement deux missions supplémentaire, on aurait pu espérer une campagne à part entière.

Figurines

Des deux kickstarter, deux figurines exclusives en métal (environs 45mm!) très old school dans l'esprit et très proche des illustrations.




Booster pack
Quelques cartes supplémentaires à ajouter aux autres pour augmenter la variété du jeu.



Extension de Background

Si l'univers du jeu vous parles, une série de livrets sont proposés pour découvrir les différents habitants du monde de DD.
J'attendais encore les deux derniers contenant chacun 4 scénarios supplémentaires.



Au final une bonne dose de fluo que je suis impatient d'explorer!




vendredi 21 juin 2019

Peindre à la lasure: expériences contrast (3)

Ce soir, pour faire suite aux précédentes expériences, je me suis procuré 3 pots de contrasts et je profite un peu du beau temps pour tester 3 particularités de cette peinture;
  1. La viscosité
  2. La saturation de pigmentation
  3. La couvrence
Le point 3 va vous étonner. 

la boite magique sur mon banc



Tout d'abord, quelles peintures:
Santé ! 
  • La skeleton horde pour la couleur claire,
  • La Black templar pour la couleur chargée et foncée 
  • La nazdreg yellow pour la plus saturée
À titre de comparaison j'ai repris ma précédente figurine en photo après sèchage;

Tant qu'on y est, mes magnifiques sous-couches zénitales:



Donc, un certain piqué pas forcément magnifique mais qui fait le taff de loin. a terme je veux trouver un moyen d'éviter ça car durant la peinture c'est assez désagréable.

Et après peinture:


Mes observations;

1. Concernant la viscosité: c'est plus liquide que de la peinture classique, mais moins qu'une encre.
le noir est légèrement plus visqueux que le jaune ou l'os, ce qui peu se comprendre par l'intention de mieux couvrir les surfaces.

2. Concernant la saturation de pigmentation: pour l'os, je pensais que la peinture contenant un peu de blanc, visiblement non, tout est organisé par des mélanges d'encres précis. Le jaune est effectivement très chargé en encre, ce qui lui donne sa couleur foncée dans le pot.

3. Concernant la couvrence: d'une manière générale, ça n'est pas plus couvrant que les formules que je développe! est-ce ma sous couche? Sans doutes, mais au final j'ai toujours quelques zones où la peinture s'étire et laisse passer le blanc. je pensais que ça serait moins le cas pour le noir, et au final c'est avec cette couleur que j'ai eu le plus d'erreurs!

4. extra! :
Les pots sont vraiment pénibles à utiliser; le couvercle se refermant tout seul, il faut toujours deux mains pour recharger son pinceau.

En conclusion

Je pense que les écolines que je vai récupérer vont certainement aider à la préparation de mes lasures, mais je pense tout de même continuer mes expériences avec des mélanges acrylique, pour ses pouvoirs de couvrence bien supérieur.

mardi 18 juin 2019

Peindre à la lasure : expériences (2)

Suite de mes aventures avec la lasure, toujours limité à des mélanges "acrylique sortie du pot et lasure".
Notez que cette fois ci la sous couche est une base zenithale gris foncé / blanc. Enfin pas certain que mon setup photo permette réellement de s'en rendre compte mais vous pouvez me faire confiance pour le retours honnête.






J'ai fait globalement 3passes;
- Brun sur tout le modèle, retouche de lasure sur certaines parties que je voulais plus claire (le crâne, les os) pour des zones de contraste de luminosité.

- bleu deésaturé army painter dans le frais pour dégager des zones de contraste de couleurs.

- blanc/noir pour renforcer les contrastes de luminosité par les hombrages et pointes de lumière.

Si le résultat me conviendrait pour du tabletop, je rage malgré tout car je galère à obtenir une couleur couvrante comme les contrastes...
La pigmentation intense des contraste ne laissent pas apparaître le blanc, pour ma part j'ai du faire deux passages pour couvrir réellement toutes les zones.

L'application de ce type de peinture demande de penser à la manière des aquarelles, on appliqué d'abord les couleurs claire puis on assombri petit à petit.

A ce niveau là, terminer par des ombrages noir /brun dans le frais est très efficace.

Bon, bon, bon.
Fin de cette expérience, les difficultés sont donc là couvrance et, à plus long terme, les mélanges que je préférerait conditionner en pots pour garder la consistance des couleurs de session en session.

mercredi 5 juin 2019

Peindre à la lasure : expériences

Cette année les vacances et les loisirs sont plutôt bricolés, du coup j'ai fait comme tout le monde ou presque, j'ai profité de l'offre -90% sur RuneWars et j'ai pris beaucoup trop de figurines pour +-25euros.
Cependant des figurines à peindre, j'en ai déjà quelques unes.

Et justement pour les gros flemmards, Games Workshop annonçait sa nouvelle gamme; les contrasts.

Donc la promesse, c'est une peinture qui fait office de couleur d'applat et de shade et highlights en une seule application.

Mais au détours d’une conversation sur internet, des vieux de la vielle de la fig se sont vantés de ne pas être surpris par les peintures contrast "révolutionnaires" de games workshop et que ça se fabrique sans problème depuis des années. Très bien donc, quel est ce mystère?

Il faudra donc retourner 10 ans en arrière pour retrouver les techniques de la lasure. Une technique ancestrale donc qui consistait à appliquer généreusement de la lasure sur des figurines peintes à la truelle de couleurs vives. En sèchant la lasure allait à la fois s'installer dans les creux de la figurines et assombrire l'ensemble des couleurs.
Si sur le principe on est pas vraiment sur la même chose (il faut tout de même se taper une scéance d'applats) la méthode est, parait-il adaptable pour proposer un résultat similaire.

Monticule de plastique, tremble! 
Mais pourquoi le faire alors que ça s’achète?

Contrairement à ce que l’on dit, la question du prix n’est pas vraiment la raison principale (ça sera certes moins chère mais tout de suite plus d’investissement tant au niveau prix que temps) , mais la fierté de faire ses propres couleurs, et la satisfaction d’avoir tout fait sois-même elles n'ont pas de prix. 
Et puis j'avais très envie d'essayer, voilà tout.

Si cette technique est si simple pour certain, pour des gens comme moi, cela relevait de l'alchimie.
Devant les murs de lasures dans les magasin de bricolage, j'étais totalement incapable de savoir lequel de ces pots me conviendrait. Et après, le mélanger? à quoi?

Bref, après quelques jours de recherches et de questions, voici les éléments de base:

De la Lasure qui idéalement possède les qualités suivantes :
  • Aqueuse/acrylique ; lavable à l’eau, à base d’eau.
  • Transparante ; pour sois-même colorer la lasure.
  • Liquide : attention, certaines sont en gel et vous ne saurez rien en faire.
  • Matte : si brillant, il faudra passer une couche de vernis matte, qui rentre dans les creux etc. Perte de temps donc mais l'un dans l'autre une brillante pourrait être plus aventageuses financièrement parlant.
On peut prendre sinon un médium acrylique pebeo ou autre en magasin d’art, le prix est plus élevé en génral (17eu/250ml) 
Mais alors ça n'est plus "la technique de la lasure"...

Des encres acrylique
de couleurs variées (rouge jaune bleu pour une base de mélanges, du noir peu-être un plus) on compte en moyenne 5eu le pot.

De l’eau distillée qui devrait éviter des tensions dans l’application de la peinture
Il est temps de dégeler votre réfrigérateur ! En effet, les glaçons qui s’y trouvent sont de l’eau distillée sous forme de glace. Il ne vous reste plus qu’à la faire fondre !


Alors pour ma part on m'a donné un pot de 3v3 de lasure incolore matte de 2,5 LITRES. C'est juste ce qu'il faut en terme de produit, par contre la quantité est largement trop grande. on va voir ça tout de suite..


La 3v3
 à l'intérieur c'est un peu visqueux...

Transvasé dans un pot goutte à goutte


La texture fait penser à de la crème de lait. .......

Selon les avis que j'ai récupéré cela dit, la texture devrait être VRAIMENT liquide, ce qui est un peu inquiètant pour la suite de mon expérience mais bref...



En rade d'encre, j'ai simplement utilisé de l'acrylique bas de gamme comme colorant.



Pour les besoins du test j'ai pris une figurine sous couchée gris claire avec, comme précédemment, une bombe de peinture pour graphitti.

Simple jus d'acrylique à titre de comparaison
À titre de comparaison, voilà le résultat de l'application d'un jus d'acrylique (peinture dilluée très fortement avec de l'eau)
ça va bien dans les creux, mais c'est absolument pas couvrant. si je met la figurine droite sur son socle, la peinure coule tout simplement sur le socle.

à droite le jus mélangé à la lasure

En mélangeant l'acrylique dilluée utilisée pour l'exemple précédent à de la lasure, on voit sur la partie droite du drapé que l'effet semble un peu plus couvrant!
En terme de quantité j'avais le peinceau chargé à moitié de jus d'acrylique, ce que j'ai mélangé à à peu près la même chose en lasure.


De la lasure mélangée directement avec une pointe de peinture acrylique

Après nettoyage de la figurine, je recommence l'expérience avec un autre mélange. 
Ici avec une pointe d'acrylique dilluée directement dans la lasure, on obtient presque l'effet voulu! C'est saisissant!En terme de quantité ici, j'ai mélangé une pointe d'acrylique sortie du pot (consistance équivalente à de la crème) à une charge de pinceau de lasure pour liquéfier l'acrylique. 



couvrant et reste dans les creux

Et après sèchage le résultat et tout aussi probant (je dirais 10 min de sèchage)



Ce qu'il ressort de ces expériences, c'est qu'il faut trouver une consistance et une couvrance. En effet, si toutes les lasures ne sont pas exactement les mêmes (la mienne étant peu liquide), les pigments/encres/couleurs ne le seront peut-être pas non plus. Il est dès lors très difficile de trouver le mélange universel.
En chimie je suis certain qu'il y a des mots, des mesures qui pourraient permettre de calculé cela, mais malheureusement je ne possède pas les connaissance dans ce domaine.

Bon, je ne vais pas mentir, là tout de suite je suis tout de même super enthousiaste!
Mais rendez-vous au prochain épisode pour les prochain tests!